Développer les ateliers de philosophie et pratique de l’attention, c’est contribuer à mieux préparer les enfants et les enfants et les adolescents à devenir des êtres conscients, actifs et respectueux du vivant.

Aujourd’hui, dans un monde où il y a de plus en plus de confusions, les jeunes ne savent pas décrypter et hiérarchiser toutes les informations qui leur arrivent, aussi bien par les réseaux sociaux que par les réseaux classiques d’information. Ils sont donc de plus en plus perméables aux rumeurs et aux théories du complot qui circulent sur internet, aux endoctrinements de type religieux, politique, et même consumériste à travers la publicité. `Il est donc nécessaire d’aider les enfants à avoir « une tête bien faite », comme dit Montaigne, plutôt qu’une tête « bien pleine ». De leur apprendre à distinguer, à discerner, à juger par eux-mêmes.

Pour cela, l’outil idéal ce sont les ateliers à visée  philosophique,  parce qu’ils permettent aux enfants de développer une pensée personnelle dans un cadre collectif de « communauté de recherche ». Les enfants ont souvent une idée sur presque tout, qui peut être un a priori, une simple opinion, ou la répétition de ce qu’ils ont entendu. Mais dès qu’ils s’écoutent les uns et les autres, ils progressent dans leur capacité à prendre en considération les idées d’autrui, ses arguments, ils apprennent à argumenter et renforcent leur esprit critique. Ces pratiques permettent aux enfants d’apprendre à s’enrichir mutuellement par le débat, à progresser, à travers la confrontation d’arguments rationnels, vers  « la recherche de la vérité », qui est au  fondement même de la philosophie. Ils acquierent ainsi la capacité de résister aux manipulations du « prêt-à-penser », aux dogmatismes, aux préjugés…

Apprendre à mieux penser, à être plus lucides et tolérants, en fait des citoyens plus responsables.

La pratique des ateliers philosophiques avec les enfants existe depuis  plusieurs décennies. Le parcours SEVE, tel qu’il a été élaboré sous l’impulsion et la responsabilité de Frédéric Lenoir, entend proposer une préparation qui apprend non seulement à animer des ateliers philo, mais aussi à créer et développer une relation bienveillante avec les enfants et à leur apprendre à être attentifs à l’instant présent. Il s’agit ainsi de relier l’esprit, le corps et le coeur.  La pratique de l’attention, qui précède chaque atelier philo, permet en effet d’être présent à son corps et davantage attentif à soi-même, à la situation vécue et aux autres. La dimension du coeur s’exprime, quand à elle, à travers la relation bienveillante à l’enfant, dont de nombreuses études sur le cerveau nous montrent qu’elle est fondamentale pour l’estime de soi, le bien-être et la résilience au cours des apprentissages. Elle permet à l’enfant de se sentir respecté dans ses besoins fondamentaux, et donc sécurisé, écouté, compris et accueilli dans sa totalité et sa singularité, d’être toujours considéré, et sans exception, comme un interlocuteur valable et important pour le groupe.  Il acquiert les bases de la communication sans violence, de la confiance en soi et en l’autre, des relations saines pour construire ensemble et sortir des relations habituelles de compétition ou de domination.

Ce trépied, tête-corps-coeur, est l’ADN SEVE. C’est la manière SEVE de participer, par le biais de l’éducation, à la construction d’un monde plus apaisé.